Présentation

La Dépêche (Toulouse) et Le Petit Méridional (Montpellier), quotidiens républicains de la mouvance radicale, ont politisé le « problème juif » et, lors de l’affaire Dreyfus, déployé leur propre récit antisémite.
Alors que l’antisémitisme était une arme forgée par leurs principaux adversaires conservateurs catholiques, La Dépêche (Toulouse) et Le Petit Méridional (Montpellier), quotidiens populaires républicains, artisans de la prospérité du radicalisme dans le Sud-Ouest, ont politisé le « problème juif » avant même l’affaire Dreyfus. Accusant le pouvoir républicain modéré de collusion avec « la banque juive », cette presse radicale a désigné « le juif » comme une figure de l’étranger, espion à la solde de l’Allemagne et puissance financière corruptrice, menaçant la nation française et son allié russe. Mais c’est lors de l’affaire Dreyfus que les deux quotidiens radicaux ont déployé un récit, au fil des reportages, éditoriaux, chroniques…, en mesure de susciter l’aversion des lecteurs, identifiés au « nous Français », envers « le traître ». La Dépêche, qui cherchait à imposer son leadership, a alors donné de l’ampleur à son discours antisémite, représentant le juif, autant que le jésuite, comme des ennemis alliés aux modérés au pouvoir. Un double péril pour la république, en métropole et dans la colonie algérienne, selon le quotidien radical.

icone d'un casque avec micro

Service client

par email ou par téléphone

icone d'un colis

Livraison

chez vous ou en magasin

icone d'un bouclier

Fiabilité

paiement sécurisé

Caractéristiques

  • EAN13

    9782810712489
  • ISBN

    978-2-8107-1248-9

  • Éditeur

    Presses universitaires du Midi

  • Date de publication

  • Collection

    Tempus

  • Nombre de pages

    156

  • Dimensions

    24,1 x 16,2 x 1,3 cm

  • Poids

    270 g

  • Langue

    français

  • Fiches UNIMARC

    S'identifier